Mémé s’est
toujours rebellée

« On ne se nourrit pas de fric mais d’un amour de la terre »

Pour savoir bien manger il faut savoir s’informer
mémé vous en dit plus

Mémé Georgette pas contente

Chez mémé Georgette
nos produits c’est pas du chichi

Participe à
la création
de nouvelles
filières

Des recettes
simples et sans
ajouts inutiles

Moutarde forte Mémé Georgette
Mémé Goeorgette
soutient différents
programmes
d’aide à la conversion
à l’agriculture biologique

Les produits de mémé

Tartinables &
aides culinaires

Tartinables &
aides culinaires

Voir la gamme

NÉONICOTINOÏDES

2018
Victoire de la
biodiversité

Depuis le 1er septembre 2018, à la suite de la loi biodiversité du 8 août 2016, l’utilisation des produits contenant des néonicotinoïdes et des semences traitées avec ces produits est interdite en France. Cette interdiction a été étendue aux substances similaires.

2020
Victoire des
lobbies

Loi du 14 décembre 2020.

La loi ré-autorise jusqu’en 2023 l’usage des insecticides néonicotinoïdes pour les seules cultures de la betterave sucrière, menacées par le virus de la jaunisse. Ce virus, transmis par des pucerons, entraîne des baisses de rendements, qui mettent en danger la filière. L’usage des néonicotinoïdes est interdit en France depuis 2018.

Doigts croisés

LABEL HVE
poudre aux yeux !

Le label HVE (Haute Valeur Environnementale) est encouragé par les pouvoirs publics

Basé sur un référentiel avec quatre indicateurs :

  • biodiversité,
  • stratégie phytosanitaire,
  • fertilisation
  • irrigation.

 

Toutefois son cahier des charges est très très loin de celui des exigences de la bio, c’est pour cela qu’il est très critiqué par tous les écologistes .

Mais les pouvoirs publics lui accordent quand même les mêmes aides financières.

Extrait de l’article de Claude Aubert paru dans le BIO LINÉAIRES
N°104 DE NOVEMBRE /DÉCEMBRE 2022

Un label qui pénalise le bio Qualifier de « haute valeur environnementale » une méthode qui restreint peu, et de manière difficilement vérifiable, l’utilisation des pesticides et des engrais azotés de synthèse, n’est pas acceptable…

Abonne-toi à la newsletter de mémé

Tu recevra des nouvelles de ce qui révolte Mémé et des conseils pour y remédier, pour que toi aussi tu soit un consom’acteur averti !